Collectif de citoyens bénévoles, Groupe de réflexion sur le 21éme siécle.
- Activités du groupe.
- Medito.
- Charte
- Emission radio
..."Pedago rando"

 

 

 

 

 

 

 

 

Medito septembre/octobre 2015:

Le système ScOLAIRE

 

Nous l’avons déjà écrit dans le précédent « médito », nous ne connaissons pas le monde de l’Education nationale.
On peut s’y perdre (il est tellement complexe !) ; on peut se révolter, s’agacer ; on peut admirer… Mais on ne peut jamais rester indifférent. Il passionne, mais on ne sait jamais comment en parler…

Alors, rêvons un peu…
Examinons le système ScOLAIRE en levant la tête vers les étoiles, sans aucune rigueur scientifique…

                    

Acceptons la relativité des choses… Et agissons en conséquence !

Dans quel système sommes-nous ?

Au centre  c'est le soleil, l’astre symbole de la vie qui préserve notre avenir. C’est l’enfant, le jeune, l'écolier, le collégien,
le lycéen puis l'étudiant. Qu’il ne s’éteigne pas, tout disparaîtrait ! C’est la source qui entretient la vie sur notre planète.
C'est la raison d'être du système.


Nous faisons plusieurs découvertes.

La première découverte :
Le jeune devrait bien être au centre ! Mais il semblerait que certaines planètes (sont-elles mal intentionnées ou subissent-elles des attractions parasites ?) viennent modifier sa position ! Nous verrons lesquelles plus loin.
 
La deuxième découverte :
Cet astre n’est pas homogène. En son centre, au moins trois types de jeunes évoluent : ceux des villes, ceux des champs
et ceux des banlieues. Ainsi, en y regardant de plus près, on aurait une étoile triple! Avec, parait-il, des caractéristiques différentes.

Observons à présent les planètes du système qui gravitent autour de cet astre et tentons de les classer selon leurs effets gravitationnels ou leur degré  d’influence.

Pas très loin de l’astre, il y a la planète « Enseignants ». Elle exerce une influence tout à fait considérable
car elle transmet le savoir,
elle a une mission d'éducation et d'apprentissage de toutes les disciplines nécessaires à l’évolution de l’enfant.
Elle sert aussi à faire tourner le système dans le bons sens, comme une spirale, avec une finalité : que chacun se retrouve sur sa bonne trajectoire à la sortie du système. Pour cela elle possède un système d’évaluation, grâce aux examens,
pour positionner chacun sur la bonne orbite,
dans l’équilibre de forces opposées. Mais l’équilibre reste instable !

Et voilà la troisième découverte :
D’autres planètes entrent dans le système ScOLAIRE ! Très proche de l’astre, il y a la planète « Parents ». Ils aiment bien l'école mais, souvent, ils  aiment bien leur confort aussi. Selon leur implication, ils  exercent une force positive ou négative ou sont parfois neutres et transparents. Ils sont rarement un trou noir. Une forme d’école des parents pourrait canaliser leur énergie pour équilibrer l’attraction.

Quatrième découverte :
Des forces de propulsion. Le système propulse dans la bonne direction la majorité, composée d’individus chanceux ou méritants
ou studieux… Quelques-uns accèdent même à l'excellence. Mais on constate que des jeunes ne trouvent pas facilement les clés
de la réussite. Certains sortent même du système avec le vide sidéral comme bagage. Le système est  soumis  à une force centrifuge qui peut expulser un jeune et le laisser en panne au bord de la voie lactée, sans bagage. On appelle ce jeune : un décrocheur.
Heureusement qu’aidés par des « Aspériens » (c’est à dire des « astronautes pédago citoyens » qui sont des petites particules qui ont pour aspect : rien !) moins jeunes mais expérimentés et compréhensifs, ils peuvent retrouver la bonne trajectoire.
Certains ont même un bien beau parcours malgré leur premier faux pas. Que de beaux exemples ! Ils sont peut être capable d’inventer une navette spatiale pour ramener tous les décrocheurs dans le système.

Cinquième découverte :
Une force mystérieuse appelée  « Lois de la gravitation ». Elle est immatérielle et pourtant elle a une influence très importante !
C’est l'Administration de l’Education nationale. Elle est lointaine, lourde et puissante. Elle édicte les lois du système.
Cette force anime en particulier le mouvement de millions d'élèves et de leurs professeurs qui, d'année scolaire en année scolaire,  changent de classes, d'établissements, de cursus, de régions… Un Big-bang annuel !
Elle a inventé les filières générales et technologiques, et les filières professionnelles. Ces dernières sont moins lumineuses mais tout aussi efficaces. Cette voie, moins prestigieuse, permet pourtant à ceux qui la choisissent de construire des univers parallèles stables concrets et solides qui structurent la matière.     
Cette force ne plaisante pas,  elle est intransigeante. On lui reproche sa lourdeur, à juste titre sans doute. Elle doit s'efforcer d'être juste et impartiale. Alors, ses lois s'appliquent partout dans la galaxie. La force est avec elle !

Sixième découverte :
Des objets célestes particuliers.
- Les  comètes. Elles passent rapidement et brillent parfois, mais pas toujours. Elles possèdent des orbites hautement excentriques… On les appelle ministres de l'Education nationale ou secrétaires d’Etat ou directeurs de commissions…
Elles s'éloignent bien vite après avoir fait une réforme plus ou moins importante.
- Des astéroïdes appelés experts des méthodes pédagogiques. Ce sont des petits corps célestes bien mystérieux qui s’expriment dans un langage hermétique. Leurs concepts restent dans les annales des mathématiques modernes, de la lecture globale, semi globale…
Ils nous écrivent avec des outils scripteurs et nous parlent avec des mots qu'ils sont à peu près seuls à comprendre.
Chut ! Laissons-les se concentrer…

Septième découverte : 
La galaxie appelée « religions et croyances ».
C’est une nébuleuse spirale dans laquelle se trouve notre soleil. Elle pèse lourd sur le système, même si son action est limitée par un effet magnétique de répulsion entre croyances et  connaissances. Le  savoir est la règle de base du système !
 
Bref, le système ScOLAIRE est bien plus  complexe que ce qu’on imaginait, et nous en faisons tous partie !

 

Et dernière découverte (pour l’instant…), la plus importante !

Sans doute y-a-t-il bien des choses à améliorer dans ce système... C’est ce qu’on entend toujours. Mais nous, petites particules élémentaires, « Aspériens » en puissance, n’avons-nous pas notre mot à dire?
Et bien si ! Car nous avons découvert qu'un flux de particules élémentaires peut fortement influencer  tout un système!
Revenons sur terre. Qu’est-ce qui donne envie d’agir ?
Imaginons une immense catastrophe (guerre, pandémie, tremblement de terre, catastrophe nucléaire…) très meurtrière et qui réduirait à néant nos organisations, qui neutraliserait le monde professionnel, économique… Imaginons les survivants…
Imaginons que nous en faisons partie…
Attendrons-nous passivement en regardant les enfants grandir dans la difficulté? Certains au côté de parents survivants
et peut être handicapés, d’autres seuls, leurs familles décimées…
Non ! Au-delà de la nécessité de continuer à vivre, nous aurons le souci de la survie de notre espèce.
Nous aurons envie de nous entraider pour réorganiser « une » société. Que privilégierons-nous ? L’éducation des enfants bien sûr ! Car nous voudrons que notre expérience leur profite !
Qu’ils repartent sur des bases qui nous semblent (peut-être à tort…) les meilleures !
Etre pédago citoyen ne serait pas un effort, mais un bonheur, un honneur, un plaisir et une nécessité !
Pourquoi ne pourrions-nous pas faire maintenant ce que nous ferions en cas de catastrophe majeure ?
Quel rapport avec l’éducation, la réussite scolaire, l’insertion professionnelle des jeunes d’aujourd’hui ?
La situation n’est pas catastrophique !
Faut-il attendre qu’elle le soit ?


(cf. site www.gr21.fr).

Parution avril 2016

Télécharger le livre.

Extrait de la préface par Guillaume VILLEMOT, Président de Bleu Blanc Zèbre.

OSONS

… Un enfant, ce n’est pas un système préétabli, ce n’est pas un principe unique,
c’est au contraire un être en construction qui a besoin d’écoute, de compréhension, d’encouragements et de valorisations.
Nous pouvons rapidement être dépassés par le système et ses règles et nous retrouver démunis.
C’est dans ces moments qu’il faut oser, qu’il faut de l’audace…
Il n’est plus temps de vivre ensemble, nous devons désormais faire ensemble.
Et ce livre retrace des expériences très concrètes d’actions construites pour venir apporter des solutions complémentaires,
des solutions alternatives mais des solutions qui fonctionnent,
des solutions qui donnent du résultat et qui font du bien à ceux qui en profitent et à ceux qui les mettent en place….